Sisymbre raide

Sisymbrium strictissimum L.
Famille
Brassicaceae
Genre
Floraison
Juin à août
Statut de menace
CRAu bord de l'extinction

Etat actuel

Très rare (CR). Voir «Note» 18; Latour & Theurillat (2000).

Nombre d'observations

23

Fréquence

Très rare

Historiquement

Non retenu (Reuter). Trouvé pour la première fois au moulin de Saint-Jean en 1876 (G). Observé depuis 1936 au bord de l'Arve à la hauteur du Quai du Cheval Blanc (G), toujours présent. Rare (Weber). Fréquent 202 [surestimé], 203 [surestimé] (Welten & Sutt

Distribution

Néophyte régionale. Naturalisé (A dans les bois riverains de l'Arve). Taxon sub­continental, confiné surtout aux vallées des rivières, en Suisse à la limite nord- ouest de son aire de distribution.
1044320.png

Hauteur

(50)-60-150 cm.

Ecologie

Nival Alpin Subalpin Montagnard Collinéen
non non partiel oui oui
Artboard Created with Sketch.
Température Lumière Continentalité
4 3 5
Humidité pH Nutriments Humus Aération
3 4 4 3 3

Forme de croissance

  • Hémicryptophyte (grande longévité) (bourgeons de survie à la surface du sol; plante florissant et fructifiant plurisuers à de nombreuses années)

Feuillage

  • Caduc (feuilles dépérissant après avoir été vertes pendant l'été; consistance lisse et fine)

Dispersion des graines

  • Boleochory (dispersion par rafales de vent)

Dispersion du pollen

  • Melittophile (par les abeilles et bourdons)