Séneçon jacobée

Senecio jacobaea L.
Famille
Asteraceae
Genre
Floraison
Juin à octobre
Statut de menace
DDDonnées insuffisantes

Etat actuel

Peu fréquent. Signalé dans 30 mailles, mais certainement pas aussi fréquent. Il est possible qu'il soit souvent confondu avec S. erucifolius L., mais aussi avec S. aquaticus Hill. ou S. erraticus Bertol.: S. jacobaea L., signalée à Chancy, Bois des Bouchets (voir «Note» 78), est S. erraticus Bertol. ainsi que le seul échantillon de la cartographie déposé dans G. Observé récemment à Aire-la-Ville, Bois de Treulaz, dans une pinède à molinie.

Nombre d'observations

82

Fréquence

Peu fréquent

Historiquement

Indiqué par Reuter seulement à la montagne (Salève, Jura), rare. «Pas retrouvé récemment (pas indiqué à Genève par les anciens botanistes, mais quelques échantillons dans l'Herbier)» (Weber). Par exemple: «Petit Lancy près Genève, bord des champs», 1891, Paiche, avec la remarque sur l'étiquette: «ach. marg. glabres, ach. disque faible dentés». Cependant la plupart des échantillons mentionnés par Weber sont mal conservés (feuilles détruites, absence de fruits mûrs), donc difficile à vérifier. Fréquent 201 [surestimé] (Welten & Sutter).
1043410.png

Utilisation

Taxon toxique pour le bétail, en recrudescence en Suisse à cause de l'extensification, considéré actuellement comme envahissant en production fourragère dans certains cantons. Cette évolution n'est pas constatée à Genève actuellement.

Hauteur

30-100 cm.

Ecologie

Nival Alpin Subalpin Montagnard Collinéen
non non partiel oui oui
Artboard Created with Sketch.
Température Lumière Continentalité
4 4 2
Humidité pH Nutriments Humus Aération
3 3 3 3 1

Forme de croissance

  • Hémicryptophyte (grande longévité) (bourgeons de survie à la surface du sol; plante florissant et fructifiant plurisuers à de nombreuses années) ou Hémicryptophyte (petite longévité) (bourgeons de survie à la surface du sol; plante dépérissant après une floraison)

Feuillage

  • Semi-caduc (partly wintergreen) (certaines feuilles (jusqu'à 70%) restent vertes durant l'hiver, les autres dépérissent en automne ou durant l'hiver)

Dispersion des graines

  • Meteorochory (dispersion par les courants aériens)

Dispersion du pollen

  • Cantharophile (par les coléoptères)
  • Myophile (par les diptères)
  • Melittophile (par les abeilles et bourdons)
  • Psychophile (par les papillons)
  • Sphingophile (par les sphingidés), (Importance mineure)
  • Phalaenophile (par les hétérocères (papillons de nuit)), (Importance mineure)
  • Vespidophile (par les guêpes), (Importance mineure)