Mélisse officinale

Melissa officinalis L.
Famille
Lamiaceae
Genre
Floraison
Juin à août

Etat actuel

Fréquent.

Nombre d'observations

182

Fréquence

Fréquent

Historiquement

«Çà et là, ..., probablement échappée des jardins» (Reuter). Rare, «subspontané» (Weber). Non retenu (Welten & Sutter).

Distribution

Archéophyte. Cultivé, subspontané. Taxon est-subméditerranéen.
1028780.png

Utilisation

Plante aromatique et médicinale (mélisse officinale), aussi plante nourricière pour les abeilles, en Suisse déjà présente dans les stations littorales néolithiques (Jacomet, 1988).

Hauteur

30-90 cm.

Ecologie

Nival Alpin Subalpin Montagnard Collinéen
non non non partiel oui
Artboard Created with Sketch.
Température Lumière Continentalité
4 3 2
Humidité pH Nutriments Humus Aération
3 4 4 3 3

Forme de croissance

  • Géophyte (bourgeons de survie sous la surface du sol) ou Hémicryptophyte (grande longévité) (bourgeons de survie à la surface du sol; plante florissant et fructifiant plurisuers à de nombreuses années)

Feuillage

  • Semi-caduc (partly wintergreen) (certaines feuilles (jusqu'à 70%) restent vertes durant l'hiver, les autres dépérissent en automne ou durant l'hiver)

Dispersion des graines

  • Endochory (dispersion par les animaux, graines passant par les intestins)
  • Myrmecochory (dispersion par les fourmis)

Dispersion du pollen

  • Autogame (self-pollinisation)
  • Melittophile (par les abeilles et bourdons)
  • Myophile (par les diptères)