Iris fétide

Iris foetidissima L.
Famille
Iridaceae
Genre
Floraison
Juin

Etat actuel

Très rare. Signalé récemment aussi à Genève, falaises de Saint-Jean (Ciardo, Info Flora).

Nombre d'observations

148

Fréquence

Très rare

Historiquement

Assez rare, «adventice et naturalisé», «pas signalé avant 1942», «en voie d'extension» (Weber). Non retenu (Welten & Sutter).

Distribution

Néophyte européenne. Subspontané. Taxon méditerranéen-atlantique.
1024610.png

Utilisation

Plante ornementale, cultivée surtout pour ses graines d'un rouge orangé qui persistent une bonne partie de l'hiver et sont disséminées par les oiseaux. Son nom (Iris fétide) vient de la mauvaise odeur que les feuilles dégagent quand on les froisse. Autrefois, avant l'arrivée des produits chimiques, le suc était utilisé pour chasser les punaises : on en mettait sur les murs et les lits (Krausch, 2003).

Hauteur

30-90 cm.

Ecologie

Nival Alpin Subalpin Montagnard Collinéen
non non non non oui
Artboard Created with Sketch.
Température Lumière Continentalité
5 4 2
Humidité pH Nutriments Humus Aération
2 3 3 3 5

Forme de croissance

  • Hémicryptophyte (grande longévité) (bourgeons de survie à la surface du sol; plante florissant et fructifiant plurisuers à de nombreuses années)

Feuillage

  • Semi-caduc (partly wintergreen) (certaines feuilles (jusqu'à 70%) restent vertes durant l'hiver, les autres dépérissent en automne ou durant l'hiver)

Dispersion des graines

  • Boleochory (dispersion par rafales de vent)