Epervière précoce

Hieracium glaucinum aggr.
Famille
Asteraceae
Genre
Nomenclature

Le «Hieracium praecox-groupe» figure dans l'IS-2 sous H. glaucinum aggr. avec la mention d'une seule petite-espèce (H. glaucinum Jord.) et dans la BDNFF sous plusieurs taxons au rang d'espèce, notamment sous H. praecox Sch. Bip. avec de nombreuses sous-espèces. Les échantillons suivants, revus par Zahn, se trouvent dans G (nomenclature selon Zahn, entre parenthèses le nom retenu dans la BDNFF s'il est différent): H. praecox subsp. basalticum (Sch. Bip.) Zahn. Par exemple: «Bois de Bay», 1922, Romieux, det. Zahn 1926. H. praecox subsp. bounophilum (Boreau) Zahn. Par exemple: «Bois de Bay», 1871, Micheli, det. Zahn 1926. H. praecox subsp. cinerascens (Jord.) Sudre (H. cinerascens Jord.). Par exemple: «Bois près de Fernex», 1845, Fauconnet, det. Zahn 1926. H. praecox subsp. fallens (Boreau) Zahn (H. fallens Boreau). Un seul échantillon dans G: «Pentes du bois de la Bâtie, au-dessus l'Arve», 1874, Schmidely, det. Zahn 1926. H. praecox subsp. fraternum Sudre. Par exemple: «Promenade de la Bastion», 1821, de Candolle, det. Zahn 1926. H. praecox subsp. glaucinum (Jord.) Zahn (H. glaucinum Jord.). Par exemple: «Bois de Bay», 1903, Palézieux, det. Zahn 1926. H. praecox subsp. ovalifolium (Jord.) Sudre (H. ovalifolium Jord.). Par exemple: «Tranchées», 1853, Payot, det. Zahn 1927. H. praecox subsp. pallidifrons Sudre. Par exemple «Chancy», 1858, Fauconnet, det. Zahn 1926. H. praecox subsp. pallidulum (Boreau) Zahn. Par exemple: «Bois des Frères», 1880, Chenevard, det. Zahn 1926. H. praecox subsp. recensitum (Boreau) Sudre (H. recensitum Boreau). Par exemple: «Bois des Frères», 1877, Rome, det. Zahn 1926. H. praecox subsp. vernum (Sauzé & Maillard) Zahn (H. vernum Sauzé & Maillard). Par exemple: «Bois de Bay», 1920, det. Zahn.

Floraison
Avril à juillet
Statut de menace
DDDonnées insuffisantes

Etat actuel

Très rare. Voir «Note» 8.

Nombre d'observations

21

Fréquence

Très rare

Historiquement

Reuter mentionne des épervières proches de Hieracium murorum L. («... peut-être encore une variété ...»), aux feuilles radicales tachées de brun, etc., sous H. praecox Sch. Bip. Par la suite ce taxon polymorphe a été divisé dans des douzaines de sous-espèces. G possède de nombreuses récoltes en provenance du canton, revues par Zahn en 1926 et 1927 et mentionnées par Weber avec la remarque «Pas de station connue (jadis assez commun)». L 201, 202 (sous H. glaucinum Jord.) (Welten & Sutter).
1022940.png

Hauteur

20-50 cm.

Ecologie

Température Lumière Continentalité
4 3 4
Humidité pH Nutriments Humus Aération
2 3 2 3 3

Forme de croissance

  • Hémicryptophyte (grande longévité) (bourgeons de survie à la surface du sol; plante florissant et fructifiant plurisuers à de nombreuses années)

Feuillage

  • Vert en hiver (wintergreen) (la plupart des feuilles (plus de 70%) sont formées pendant la période végétative, et restent vertes jusqu'au prochain déploiement de feuilles au printemps)

Dispersion des graines

  • Meteorochory (dispersion par les courants aériens)