Herniaire glabre

Herniaria glabra L.
Famille
Caryophyllaceae
Genre
Floraison
Juin à août
Statut de menace
VUVulnérable

Etat actuel

Rare. Toujours présent à Cartigny, Boucle du Rhône, localité déjà indiquée par Weber.

Nombre d'observations

88

Fréquence

Rare

Historiquement

Rare, «pas signalé avant 1943» (Weber). Fréquent 202 [surestimé] (Welten & Sutter).
1022670.png

Hauteur

(2)-5-15 cm.

Ecologie

Nival Alpin Subalpin Montagnard Collinéen
non non partiel oui oui
Artboard Created with Sketch.
Température Lumière Continentalité
4 5 4
Humidité pH Nutriments Humus Aération
1 3 3 3 5

Forme de croissance

  • Hémicryptophyte (petite longévité) (bourgeons de survie à la surface du sol; plante dépérissant après une floraison) ou Thérophyte (annuelle, survivant sous forme de graines)

Feuillage

  • Caduc (feuilles dépérissant après avoir été vertes pendant l'été; consistance lisse et fine)
  • Vert en hiver (wintergreen) (la plupart des feuilles (plus de 70%) sont formées pendant la période végétative, et restent vertes jusqu'au prochain déploiement de feuilles au printemps)

Dispersion des graines

  • Meteorochory (dispersion par les courants aériens)
  • Endochory (dispersion par les animaux, graines passant par les intestins)

Dispersion du pollen

  • Autogame (self-pollinisation)
  • Myophile (par les diptères)
  • Hymenopterophile (par les hyménoptères)
  • Cantharophile (par les coléoptères)

France voisine

Observé dans la région («près de St. Genis») déjà au milieu du 19e siècle (Reuter).