Gypsophile rampante

Gypsophila repens L.
Famille
Caryophyllaceae
Genre
Floraison
Mai à août
Statut de menace
NTPotentiellement menacé(e)

Etat actuel

Très rare. Toujours présent à Cartigny, Boucle du Rhône, localité déjà indiquée par Weber.

Nombre d'observations

27

Fréquence

Très rare

Historiquement

Observé à Genève, au confluent du Rhône et de l'Arve, déjà au 16e siècle (Foley, 2006). «... se retrouve abondamment descendu des Alpes, dans les alluvions de l'Arve et du Rhône» (Reuter). Rare, «élément montagnard» (Weber). Fréquent 202 [surestimé] (Welten & Sutter).

Distribution

Elément montagnard-subalpin. Immigré spontanément.
1022020.png

Hauteur

(5)-10-25 cm.

Ecologie

Nival Alpin Subalpin Montagnard Collinéen
non oui oui oui partiel
Artboard Created with Sketch.
Température Lumière Continentalité
2 5 3
Humidité pH Nutriments Humus Aération
3 5 2 1 3

Forme de croissance

  • Chamaephyte herbacée (bourgeons de survie à moins de 50 cm du sol, mais au-dessus de sa surface)

Feuillage

  • Semi-caduc (partly wintergreen) (certaines feuilles (jusqu'à 70%) restent vertes durant l'hiver, les autres dépérissent en automne ou durant l'hiver)

Dispersion des graines

  • Boleochory (dispersion par rafales de vent)
  • Hydrochory (dispersion par transport par l'eau)

Dispersion du pollen

  • Myophile (par les diptères)
  • Melittophile (par les abeilles et bourdons)
  • Lepidopterophile (par les lépidoptères)
  • Autogame (self-pollinisation), (Importance mineure)