Gypsophile rampante

Gypsophila repens L.
Famille
Caryophyllaceae
Genre
Floraison
Mai à août
NTPotentiellement menacé(e)
Légende

Etat actuel

Très rare. Toujours présent à Cartigny, Boucle du Rhône, localité déjà indiquée par Weber.

Nombre d'observations

28

Fréquence

Très rare

Historiquement

Observé à Genève, au confluent du Rhône et de l'Arve, déjà au 16e siècle (Foley, 2006). «... se retrouve abondamment descendu des Alpes, dans les alluvions de l'Arve et du Rhône» (Reuter). Rare, «élément montagnard» (Weber). Fréquent 202 [surestimé] (Welten & Sutter).

Distribution

Elément montagnard-subalpin. Immigré spontanément.

Hauteur

(5)-10-25 cm.

Ecologie

Rochers, pierriers, alluvions ; calcicole
Nival Alpin Subalpin Montagnard Collinéen
non oui oui oui partiel
Artboard Created with Sketch.
Température Lumière Continentalité
2 5 3
Humidité pH Nutriments Humus Aération
3 5 2 1 3
Légende des valeurs écologiques

Facteurs climatiques

Altitude (étages de végétation)

  • nival
  • alpin
  • subalpin
  • montagnard
  • collinéen

Température

  • 1 : étages alpin à nival (à partir de la limite forestière jusqu'à la limite des neiges)
  • 1.5 : étages alpin inférieur, suprasubalpin et subalpin supérieur (forêts d'arolles et de mélèzes)
  • 2 : étage subalpin (forêts de conifères sans hêtres jusqu'à la limite supérieure d'épicéas)
  • 2.5 : étages subalpin inférieur et montagnard supérieur 
  • 3 : étage montagnard (forêts de hêtres et de sapins blancs, dans les Alpes centrales forêts de pins sylvestres)
  • 3.5 : étages montagnard inférieur et collinéen supérieur
  • 4 : étage collinéen (forêts de feuillus mixtes de chênes)
  • 4.5 : endroits chauds, collinéen 
  • 5 : endroits très chauds, collinéen (seulement aux endroits les plus chauds, typique de l'Europe du sud)

Continentalité

  • 1 : océanique
  • 2 : subocéanique
  • 3 : subocéanique à subcontinental
  • 4 : subcontinental
  • 5 : continental

Lumière

  • 1 : très ombragé
  • 2 : ombragé
  • 3 : endroits éclairés
  • 4 : lumineux
  • 5 : très lumineux

Facteurs du sol

Humidité

  • 1 : très sec
  • 1.5 : sec
  • 2 : moyennement sec
  • 2.5 : moite
  • 3 : moyennement humide
  • 3.5 : humide
  • 4 : très humide
  • 4.5 : détrempé
  • 5 : submergé ou sous l'eau

pH

  • 1 : extrêmement acide
  • 2 : acide
  • 3 : légèrement acide à neutre
  • 4 : neutre à alcalin
  • 5 : alcalin, pH élevé
  • - : pas d'indication pour les espèces ne se développant pas dans l'eau ou le sol, ou pour les espèces ayant un large intervalle de variation x

Teneur en substances nutritives

  • 1 : très pauvre en nutriments
  • 2 : pauvre en nutriments
  • 3 : moyennement pauvre à moyennement riche en nutriments
  • 4 : riche en nutriments
  • 5 : très riche en nutriments à surfumé
  • - : pas d'indication pour les espèces ne se développant pas dans l'eau ou le sol, ou pour les espèces ayant un large intervalle de variation x 

Humus

  • 1 : peu ou pas d'humus
  • 3 : contenu modéré en humus
  • 5 : contenu élevé en humus
  • - : pas d'indication pour les espèces non enracinées dans le sol, ou pour les espèces ayant un large intervalle de variation x 

Aération

  • 1 : mauvaise aération
  • 3 : aération modérée
  • 5 : bonne aération
  • - : pas d'indication pour les espèces non enracinées dans le sol, ou pour les espèces ayant un large intervalle de variation x 

Description complète des indicateurs

Forme de croissance

  • Chamaephyte herbacée (bourgeons de survie à moins de 50 cm du sol, mais au-dessus de sa surface)

Feuillage

  • Semi-caduc (partly wintergreen) (certaines feuilles (jusqu'à 70%) restent vertes durant l'hiver, les autres dépérissent en automne ou durant l'hiver)

Dispersion des graines

  • Boleochory (dispersion par rafales de vent)
  • Hydrochory (dispersion par transport par l'eau)

Dispersion du pollen

  • Myophile (par les diptères)
  • Melittophile (par les abeilles et bourdons)
  • Lepidopterophile (par les lépidoptères)
  • Autogame (self-pollinisation), (Importance mineure)