Drave du printemps

Erophila verna aggr.
Famille
Brassicaceae
Genre
Nomenclature

L'autofécondation prépondérante chez Erophila a conduit à l'existence d'un grand nombre de populations reconnaissables par une combinaison originale de caractères morphologiques (Sebald, 1993, Jauzein, 1995). Par conséquent, la combinaison de caractères concernant la pilosité et la forme des silicules, destinée à distinguer E. verna et E. praecox, n'est souvent pas applicable.

Floraison
Février à mai
Statut de menace
LCNon menacé(e)

Etat actuel

Très fréquent. L'agrégat regroupe Erophila praecox (Steven) DC. et E. verna (L.) DC. Les draves du printemps observées lors de la cartographie ont été attribuées à deux taxons: E. verna (240 mailles) et E. praecox (137 mailles).

Nombre d'observations

384

Fréquence

Très fréquent

Historiquement

Reuter et Weber indiquent trois taxons pour le canton («commun»): E. verna subsp. verna (Reuter sous E. stenocarpa Jord., E. majuscula Jord.), E. verna subsp. praecox (Steven) Em. Schmid (Reuter sous E. glabrescens Jord.) et E. verna subsp. spathulata (Láng) Vollm. (Reuter sous E. brachycarpa Jord.). Fréquent 201, 202, 203 (Welten & Sutter pour E. verna et E. praecox).
1017800.png

Hauteur

2-20 cm.

Ecologie

Température Lumière Continentalité
4 4 4
Humidité pH Nutriments Humus Aération
2 3 2 3 5

Forme de croissance

  • Thérophyte (annuelle, survivant sous forme de graines)

Feuillage

  • Vert précoce (pre-summergreen) (feuilles formées à la fin de l'hiver ou au début du printemps, restant vertes jusqu'à la fin du printemps ou début de l'été)

Dispersion des graines

  • Boleochory (dispersion par rafales de vent)

Dispersion du pollen

  • Autogame (self-pollinisation)