Epilobe des marais

Epilobium palustre L.
Famille
Onagraceae
Genre
Floraison
Juin à septembre

Etat actuel

Présumé disparu. Signalé dans onze mailles [58, 78, 205, 223, 238, 239, 273, 295, 297, 299, 301]. Le seul échantillon récolté («Note» 2; Latour & Theurillat, 2000) ne correspond pas à E. palustre (vérif. A. Charpin et D. Jordan, 2006). Indications douteuses.

Nombre d'observations

15

Fréquence

Présumé disparu

Historiquement

Taxon connu de Reuter uniquement dans le marais de Divonne. Rare (Bossy, à l'O de Champ-Fabry), «pas signalé avant 1954» (Weber), sans échantillon. Non indiqué pour le canton (Welten & Sutter). Signalé aux Prés de Villette par Charlier & Hainard (1989), sans échantillon, non retrouvé récemment.
1016650.png

Hauteur

10-50 cm.

Ecologie

Nival Alpin Subalpin Montagnard Collinéen
non partiel oui oui oui
Artboard Created with Sketch.
Température Lumière Continentalité
3 4 3
Humidité pH Nutriments Humus Aération
4 3 2 5 1

Forme de croissance

  • Hémicryptophyte (grande longévité) (bourgeons de survie à la surface du sol; plante florissant et fructifiant plurisuers à de nombreuses années)

Feuillage

  • Semi-caduc (partly wintergreen) (certaines feuilles (jusqu'à 70%) restent vertes durant l'hiver, les autres dépérissent en automne ou durant l'hiver)

Dispersion des graines

  • Meteorochory (dispersion par les courants aériens)
  • Endochory (dispersion par les animaux, graines passant par les intestins)

Dispersion du pollen

  • Autogame (self-pollinisation)
  • Entomogame (par les insectes)