Epilobe des coteaux

Epilobium collinum C. C. Gmel.
Famille
Onagraceae
Genre
Floraison
Juin à septembre

Etat actuel

Présumé disparu. Les indications de la cartographie [52, 96, 106, 143, 256] sont douteuses («Note» 47; Latour & Theurillat, 2000): milieu plutôt improbable, échantillons non retrouvés.

Nombre d'observations

13

Fréquence

Présumé disparu

Historiquement

«... sur un mur près du Vengeron au bord du lac» (Reuter). Signalé à Cologny et Collonges-Bellerive par Weber. L'échantillon de Cologny déposé à G ne correspond cependant pas à E. collinum, pas plus qu'un autre non mentionné par Weber («Saint-Jean», 1945, Weber, vérif. A. Charpin et D. Jordan 2006). L 201, fréquent 203 [sur­estimé] (Welten & Sutter).
1016560.png

Hauteur

10-40 cm.

Ecologie

Nival Alpin Subalpin Montagnard Collinéen
non partiel oui oui partiel
Artboard Created with Sketch.
Température Lumière Continentalité
2 4 3
Humidité pH Nutriments Humus Aération
2 3 3 3 5

Forme de croissance

  • Hémicryptophyte (grande longévité) (bourgeons de survie à la surface du sol; plante florissant et fructifiant plurisuers à de nombreuses années)

Feuillage

  • Semi-caduc (partly wintergreen) (certaines feuilles (jusqu'à 70%) restent vertes durant l'hiver, les autres dépérissent en automne ou durant l'hiver)

Dispersion des graines

  • Meteorochory (dispersion par les courants aériens)

Dispersion du pollen

  • Autogame (self-pollinisation)