Merisier à grappes

Prunus padus
Origine
Europe, Asie du Nord, Japon
Statut
indigène
Famille
Rosaceae
Genre

Nombre observé

192

Première date de plantation

1962

Dernière date de plantation

2015

Utilisation

En culture, il accompagne l'homme depuis des temps immémoriaux. C'est une essence ligneuse très résistante et très peu exigeante, d'une grande valeur esthétique mais sans grande utilité économique.

Plante

essences ligneuses très proches des cerisiers, mais elles en diffèrent surtout par le fait que leurs fleurs forment des inflorescences en grappes, tandis que chez les cerisiers, les fleurs poussent tant individuellement qu'en groupes. Le merisier à grappes est le représentant le plus typique de l'espèce dans le Vieux Monde. Ils possèdent des branches droites, luisantes et retombantes rouge-brun. Il peut atteindre 15 m de hauteur.

Feuilles

alternes, simples et caduques. Les pétioles présentent 2 à 3 veines. Limbes mats, ovoïdes et pointus, avec une circonférence légèrement dentelée. Les jeunes feuilles dégagent, après broyage, une odeur qui rappelle celle des amandes amères.

Fruits

drupes rouge-noir et amères à noyau ridé. Les sépales ne persistent pas sur les fruits.

Fleurs

en grappes de fleurs qui peuvent atteindre 15 cm de longueur. Elles sont retombantes et odorantes.

Floraison

avril à mai